conseils d'impression

Pour réduire les risques Utilisez le format PDF.
Le PDF est le meilleur moyen de transmettre les fichiers.
Votre mise en page est sécurisée et ainsi plus de problèmes de compatibilité, de transfert ou de mauvaises surprises à la réception de vos impressions !

Attention : Afin de réaliser un fichier PDF conforme pour l’impression pensez à intégrer les polices ou les vectoriser et à…

Si vous avez plusieurs fichiers devant être imprimés ensemble, pensez à les numéroter : ainsi pas de problème pour les remettre dans l’ordre. Dans le cas d’une brochure, merci de ne pas nous envoyer de doubles pages mais un fichier par page. Le nombre de pages doit être un multiple de 4.

Si vos fichiers son t sur clé USB :

Pour gagner du temps et ne pas en faire perdre aux autres, enregistrez vos fichiers sur un clef USB reformatée avec pour seul contenu les fichiers à imprimer.

Pour transmettre vos fichiers :

Par mail : info@gpscom.fr
Par serveur : …
Vous pouvez télécharger autant de fichiers que vous le souhaitez dans la limite de …. Mo par fichier.

Vos fichiers sont contrôlés et vérifiés avant l’impression : format du fichier, nombre de pages, dimensions des pages, polices incorporées, fonds perdus, place des textes à la coupe…*

* Nous ne sommes pas responsables des textes figurant sur votre document. En aucun cas nous ne pourrions être tenus responsables des fautes ou des erreurs y figurant.


Pour une qualité optimale

Pour tous les fichiers type word, powerpoint,
publisher, quark, indesign, illustrator, photoshop ...

Pensez à rassembler tous les éléments nécessaires à la conception du document (polices, images...).
Si vous avez travaillé sur un logiciel comme photoshop, vous devez aplatir vos images et contrôler le résultat avant de nous envoyer le fichier.

Pour tous les fichiers type pdf, jpeg, tiff...

- Choisissez un résolution d’image de 300 dpi.
Attention une résolution inférieure à 300 dpi peut entraîner une pixellisation du document. A l’inverse, une résolution trop importante peut bloquer les machines.

- Pour enregistrer vos fichiers, utiliser la fonction «rassembler les infos», pour incorporer les polices et les images utilisées. Les polices envoyées sont à compresser.

- Si votre fichier n’est pas en PDF, nous vous conseillons de choisir l'option BAT lors de la commande de vos documents.

- Si vous venez dans une de nos boutiques, vous pourrez ainsi vérifier si rien n’a bougé. Si vous nous transmettez votre fichier par mail, nous vous enverrons un PDF par mail. Toutefois Il n'y a aucun moyen vraiment précis de visualiser ce a quoi ressemblera réellement votre document imprimé (même avec un BAT car cela dépend du réglage de la luminosité de votre écran). Nous vous invitons donc à privilégier le BAT papier si vous avez un doute sur le rendu.

Fichiers avec fonds perdus

Le fond perdu, c’est le débordement d’une image au-delà des traits de coupe, pour une impression jusqu’au bord du papier. Afin d’imprimer jusqu’au bord de vos documents, il faut imprimer sur un papier d’un format légèrement supérieur qui est ensuite massicoté.

> Voir schéma explicatif

Les textes

Ils doivent être placés au minimum à 5 mm de la coupe pour un feuillet simple et pour les produits reliés: (piqûre à cheval, dos carré collé et reliure spirale veiller à laisser une marge intérieure suffisamment large pour éviter de venir rogner soit de perforer le texte ou les images (10 mm minimum)

> Voir schéma explicatif

Les filets

ils doivent faire au minimum 0,1 mm.

Les images

Vos images doivent être en 300 DPI et en CMJN (Cyan Magenta Jaune Noir). Tout autre mode de couleurs comme RVB, pantone... sera automatiquement transformé en CMJN. Cette modification de fichier pourra altérer le rendu couleur. Aucune réclamation de couleur ne sera possible (nous ne pouvons techniquement intervenir sur vos fichiers). Dans la plupart des cas la transformation du fichier RVB en CMJN assombrit légèrement votre document. C'est pour cette raison qu'il est préférable de nous le transmettre directement en mode CMJN.

> Comment passer l’image en 300 dpi pour l’impression

> Comment accentuer la luminosité pour l’impression

> Comment convertir en mode CMJN

Mentions obligatoires

C’est à vous d'inclure dans votre document les mentions obligatoires de type « nº d'immatriculation », « ne pas jeter sur la voie publique », imprimé par …

Encrage et aplat noir

Le taux d'encrage de vos couleurs ne doit pas dépasser 240% (sommes des valeurs Cyan, Majenta, Jaune et Noir). Pour la bonne qualité d’un aplat noir nous vous conseillons la répartition suivante : Noir 100 % et Jaune, Bleu, Rouge à 50 %


LES PAPIERS proposés

Le choix du papier pour vos impressions influe sur la lisibilité, la qualité du texte et des images.

Le papier couché

Les flyers, affiches, cartes de visite, dépliants… sont imprimés sur ce type de papier qui, de par sa surface régulière, permet un très bon rendu de l’impression.

La surface du papier : brillant, mat ou satiné

- Le papier couché brillant permet une bonne reproduction des images et des couleurs ; Il est conseillé pour les flyers et dépliants

- Le papier couché mat : les imprimés contenant beaucoup de texte (brochures, dépliants) sont imprimés sur du couché mat. Il permet une écriture manuelle et il est surtout utilisé pour les cartes de visite.

- Le papier couché demi mat : il a une texture satinée, très agréable au toucher et le rendu des images est sublimé la plupart du temps.

Choisissez par exemple le 135g couché brillant pour l'impression d'un flyer standard, le 250g pour une meilleure tenue et le 350g pour une épaisseur proche de celle d'une carte postale.

- Les papiers de création : pour l’impression de cartes de visite, d’invitation, de faire-part, de couvertures…. Ce papier est souvent utilisé dans le but de provoquer un impact plus fort sur la personne qui le reçoit.
Nous vous proposons : Le papier métallisé et Le papier de création Rives Tradition :

Les papiers certifiés ou recyclés pour imprimer écologique : pour répondre à un engagement environnemental ;
Nous vous proposons : Le cyclus, l’Oxygen et le Kaeycolour


Les finitions d’impression

le traitement de surface après impression

Le pelliculage : il consiste à appliquer un film plastique transparent sur l'ensemble d'un document. Cette finition s’applique à des documents afin qu’ils aient une plus longue durée de vie : cartes de visite, postales, marque-pages, chemises à rabats, menus ou flyers de luxe. Le but est d’en ’améliorer l'aspect, de les protéger ou les renforcer. La pellicule peut être brillante, mate, ou satinée.

L'encapsulage ou plastification : C’est une opération qui consiste à plastifier recto verso un menu de restaurant ou bien un set de table soit en laissant un débord de plastique autour du document soit sans débord. L'épaisseur utilisée peut être souple ou rigide. Dans tous les cas, un menu de restaurant ou une affiche plastifiée sera protégé et mis en valeur.

Le façonnage

Le façonnage comprend toutes les opérations destinées à donner au produit imprimé son aspect fini : massicotage, pliage, rainage, assemblage ou encartage, reliure...

Le rognage ou massicotage : cela consiste à couper le papier aux dimensions désirées au moyen d’une lame.
Le rainage : il concerne les papiers d’un grammage supérieur à 150g car il peut s’avérer difficile de les plier..
Le pliage : il l existe différents types de pliage, comme les plis accordéons et roulés.
La reliure et la brochure : il existe différents types de reliure pour vos documents. La piqûre métal , la reliure spirale, le dos carré collé etc


Les formats utilisés

Le format d’une feuille de papier le plus répandu, notamment en bureautique est le format A4 (21 cm × 29,7 cm).

Les Formats normés

Ces formats sont conçus pour que les proportions de la feuille soient conservées lorsqu’on la plie ou coupe en deux dans sa longueur, permettant ainsi le massicotage sans perte, la confection de livres par pliage, ainsi que l’assemblage, l’agrandissement et la réduction.

Chacun de ces formats est désigné par un nom formé d’une lettre (A, B, C) suivie d’un chiffre. Ce chiffre indique le nombre de fois où le format de base a été divisé en deux.

Les formats A sont basés sur le format A0, dont la surface est, par définition, de 1 mètre carré. Ses dimensions, arrondies au millimètre près, sont 841 mm × 1 189 mm mais on a l’habitude d’arrondir au format 800 x 1200 mm.

Les formats B sont basés sur le format B0, dont la largeur est, par définition, de 1 mètre.

Les formats C sont principalement utilisés pour les enveloppes. La surface d’un format C0 est, par définition, la moyenne géométrique de la surface A0 et de la surface B0.
Voici le tableau des formats :

Format de papier Taille en mm Pixels (300 ppp)
A0 841 x 1189 11114 × 14008
A1 594 × 841 7016 × 11114
A2 420 × 594 4961 × 7016
A3 297 × 420 3508 × 4961
A4 210 × 297 2480 × 3508
A5 148 × 210 1748 × 2480
A6 105 × 148 1240 × 1748
A7 74 × 105 874 × 1240
A8 52 × 74 614 × 874

> Voir schéma explicatif


Les Formats normés français

Ces formats sont normalisés par l’AFNOR Leurs noms sont hérités des filigranes qu’ils portaient quand ces papiers étaient fabriqués à la main (ce qui reste le cas pour certains papiers d’art). Ces formats existent généralement en double (la petite dimension est multipliée par deux) ou en quadruple (les deux dimensions sont multipliées par deux).


Dénomination Format (en cm) Usage
Cloche 30 × 40  
Pot ou écolier 31 × 40  
Tellière 34 × 44 Ancienne administration française
Couronne écriture 36 × 46  
Couronne édition 37 × 47  
Roberto 39 × 50 Dessin anatomique
Écu 40 × 52  
Coquille 44 × 56  
Carré 45 × 56  
Cavalier 46 × 62  
Demi-raisin 32,5 × 50 Dessin
Raisin 50 × 65 Dessin
Double raisin 50 × 65 Dessin
Jésus 56 × 76 Atlas des sentiers et chemins vicinaux
Soleil 60 × 80  
Le colombier affiche 60 × 80  
Colombier commercial 63 × 90  
Petit Aigle 70 × 94 Dessin
Grand Aigle 75 × 106 Plans cadastraux primitifs (cadastre napoleonien)…
GrandMonde 80 × 120  
Univers 100 × 130  

Formats non normalisés en imprimerie

Imprimerie offset

Les formats standards proposés par les fabricants de papier pour les imprimeurs sont :

• 32 × 45 cm • 45 × 64 cm • 52 × 74 cm • 58 × 78 cm • 63 × 88 cm • 64 × 88 cm • 65 × 70 cm • 65 × 92 cm • 70 × 100 cm • 70 × 102 cm • 72 × 102 cm • 88 × 128 cm • 100 × 140 cm • 120 × 160 cm • 160 × 180 cm

Les formats 45 × 64, 52 × 74 et 70 × 102 sont les plus répandus et correspondent aux formats les plus courants des machines d’imprimerie. Les formats allant de 63 × 88 à 72 × 102 servent aux machines dites « 16 pages » (toujours exprimé en A4), les formats 45 × 64 à 52 × 74 servent, plus généralement aux machines dites « 8 pages ». Les formats intermédiaires tels que le 58 × 78 ou le 65 × 70 sont plus généralement utilisés pour la réalisation de produits spécifiques.

Imprimerie numérique
Dans l’imprimerie numérique, on peut rencontrer aussi le format SRA3 (pour « Supplementary raw A ») qui permet lui aussi d’imprimer un A3 à bords francs. Ces dimensions sont 320 × 450 mm, ce qui a la particularité de correspondre à la moitié du 450 × 640 mm, format de papier utilisé par les papetiers professionnels.

Cartes de visite
Le format traditionnel des cartes de visite, appelé « format 30 » ou « format postal », est 80 × 126 mm. Le format le plus couramment utilisé aujourd’hui est 85 × 54 mm, format approximatif des cartes bancaires (86 × 54 mm).
Toutefois il n’y a aucune règle : si vous avez envie d’un carré, d’un « Ticket de métro », d’un rond, d’un 4 pages….. ne vous privez pas, c’est le privilège de la création.


Mode de règlement : Espèces, CB (à partir de 15 €), chèque (suivant conditions) ou virement

L'impression de livres :

Le tirage de plan :